Je pense que beaucoup de choses ont été écrites sur le Shiatsu. Certainement pas tout, mais si vous vous rendez sur internet pour chercher des articles concernant cette pratique, vous en trouverez une multitude. Je ne réinventerai pas ce qui existe déjà et vous propose un premier article traitant de la manière dont agit le shiatsu. Cet article, n’a aucune prétention scientifique puisqu’on le sait, jusqu’à présent, la science ne parvient pas à démontrer comment agit le shiatsu, cependant, il représente ce que je vis en pratiquant le shiatsu au quotidien.

Tout d’abord, je vais parler de l’importance vitale du toucher dans notre développement, du stade fœtal à l’âge adulte. Lorsqu’on a commencé à mettre les premiers prématurés en couveuse, on s’est rendu compte, que la plupart d’entre eux se laissaient mourir en refusant de s’alimenter. Très rapidement, on a réalisé, qu’il fallait les toucher, leur donner des caresses et là ils ne se laissaient plus mourir. A n’importe quel âge, nous pouvons constater que nous avons besoin de ce toucher pour nous développer et nous sentir bien. Dans le shiatsu, l’organe du toucher est la peau. Elle est continuellement stimulée ainsi que les nerfs tactiles reliés à différentes parties du cerveau. Le cerveau, ainsi stimulé et nourri, fonctionne mieux ce qui permet d’accroître le bien-être physique et psychique qui en résulte.

Bien sûr, lorsqu’on parle Shiatsu, on parle énergétique chinoise ou médecine traditionnelle chinoise.  L’énergie, le Qi (prononcé ‘chi’), circule librement dans tout notre corps. Si pour une raison ou une autre, nos conditions de vie et de travail, notre environnement, notre alimentation, nos émotions, nos pensées… deviennent négatifs, cela dérègle le Qi de notre corps. Il peut y avoir, ralentissement, blocage, accumulation, ce qui est propice à l’affaiblissement du corps donc à sa vulnérabilité mais aussi à l’apparition de symptômes légers qui peuvent s’amplifier si la situation persiste. Le shiatsu aide à faire circuler correctement ce Qi bloqué ou accumulé etc..

Le shiatsu a aussi des effets physiologiques. En fait, par les pressions et différents mouvements que le praticien exerce, la circulation sanguine du patient va être stimulée, ce qui va nourrir la peau, les muscles, les organes, éliminer plus rapidement des toxines… Ainsi, le corps sera plus apte à résister aux infections, maladies, à fonctionner de manière optimale.