Qu’est ce que souffrir de problèmes de sommeil ?

Il y a différents cas : s’endormir difficilement, se réveiller au milieu de la nuit sans pouvoir se rendormir, se réveiller le matin avec la sensation d’avoir mal dormi ou de n’avoir quasiment pas dormi et avoir très souvent des difficultés à se lever…

En médecine traditionnelle chinoise, on interprète cela comme une trop grande présence dans notre corps de Yang par rapport au Yin. En effet, dans la soirée, pour se préparer à passer la nuit, nous rentrons dans une phase beaucoup plus Yin. Il est donc certain, qu’un Yang trop fort et actif ou un Yin trop faible ne correspondent pas à notre rythme naturel et ne permettent pas un endormissement et un sommeil de qualité.

Ce passage en phase Yin se constate au quotidien. Nous nous détendons de telle sorte qu’au moment où nous irons nous coucher nous serons prêts : nos activités mentale ainsi que physique se ralentissent, même notre température corporelle diminue car pour s’endormir correctement, elle ne doit pas être trop élevée. Il faut donc penser qu’il est inutile de vouloir à tout pris finir le dossier commencé en début d’après-midi d’autant plus si on se prend la tête dessus. Certes, on peut profiter du pic d’activité vers 20h sans le faire durer tardivement (au-delà de 21h/21h30) car il baisse très rapidement. Il est aussi inutile de vouloir faire une activité physique intense qui ferait monter notre température corporelle à un moment où elle doit baisser.

Quand parle-t-on de problème de sommeil ?

On parle de problème de sommeil à partir du moment où cela a des répercussions sur la journée avec : fatigue, somnolence, irritabilité, pertes de mémoire, agitation mentale, manque de concentration.

Comment apparaissent les problèmes de sommeil ?

Le sommeil fait partie de notre rythme de vie. Souvent le sommeil se dégrade avec le rythme qui devient bien trop irrégulier.

Vis à vis du sommeil nous sommes tous différents, et n’avons pas les mêmes besoins : petit ou gros dormeur, du soir ou du matin. Il faut donc se connaître sur ce plan et tenir compte en premier lieu de son rythme naturel. Si on a besoin d’aller dormir à 21h pour se sentir en forme le lendemain, il faut respecter ce rythme le plus souvent possible. En effet, pourquoi lutter devant son écran de télévision ou un livre si passionnant soit-il ? Il est préférable d’aller se coucher. Bien sûr le lendemain matin, il y a de forte chance de se lever très tôt, et là, on ne se retrouve plus dans le rythme familial. En fait, on constate que nous ne respectons pas notre rythme naturel pour de mauvaises raisons. Il semble donc nécessaire de se recentrer sur ce qui nous correspond.

Au delà de ce rythme, nous sommes souvent surmenés, stressés. On n’arrive plus à faire face à nos charges professionnelles, personnelles et familiales. Tout cela entraîne des perturbations émotionnelles : remise en question, dévalorisation, manque de confiance en soi. Pour faire fasse on consomme de plus en plus de Yang. A un moment, après avoir consommer en grande partie notre Yang, notre corps ira puiser dans le Yin qu’il transformera en Yang. Le Yin s’épuisera…

Souvent au quotidien, on ne prend plus de temps pour soi ne serait-ce que pour faire une activité physique dont on tirerait énormément de bénéfices et en particulier une fatigue saine qui contribue à la bonne qualité du sommeil.

Comment lutter contre les problèmes de sommeil ?

Il faut retrouver l’équilibre entre Yin et Yang et tout simplement prendre soin de soi.

En fonction de ce qui a été vu précédemment, il apparaît primordial de respecter le plus souvent possible son rythme, d’éviter l’hyper-activité le soir, ainsi que des repas trop proche de l’heure du coucher, trop lourds, sucrés et gras. Dans la journée il faut avoir de l’activité physique et savoir se détendre bien avant d’aller se coucher.

Un autre facteur empêche l’endormissement : il s’agit des lumières bleu générées par les écrans de télévision, d’ordinateur et autre, qui bloquent la production de mélatonine qui est primordiale pour un bon endormissement. Par conséquent, évitons ces écrans avant d’aller nous coucher

Si malgré toutes ces précautions, le stress persiste, il faut trouver la méthode qui nous amènera à un endormissement rapide (10 minutes environ après le coucher) et à aboutir à une qualité de sommeil idéale. Elles sont différentes selon les individus. Cela peut passer par du yoga, de la sophrologie, de la méditation, un auto-massage ou Do In, des exercices respiratoires.

Des séances de shiatsu régulières peuvent contribuer à améliorer le sommeil. Le manque de sommeil a tendance à créer des nœuds et des tensions dans le corps. Le shiatsu aidera à les faire disparaître. Il contribuera à l’équilibre Yin/Yang, essentiel pour un bon endormissement et une bonne qualité de sommeil.